lundi 18 septembre 2017

Festival de fleurs rares à l’Éden du Voyageur en septembre


Un jardin fleuri, mais avec de nombreuses espèces originales
Une bruyère rescapée et une Légumineuse florifère :Erica vericiliata, une bruyère du Cap, avait disparu de son milieu d'origine. Retrouvée dans les collections des serres de Schönbrunn, elle vient d'être réintroduite à l'ouest de la Montagne de la Table. Le Cassia floribunda, vient des zones subdésertiques de l'Amérique du sud, de l'Afrique et d'Inde, tout comme la bruyère voisine, il ne supporte pas les températures inférieurs à -7°C. A Belle-Île, sa floraison s'étale de juillet à novembre.









Dahlia et Isoplexix canariensi.
 De la famille des Scrofulariacées, originaire de Ténérife, c'est une cousine frileuses de la Digitale qui se plaît à l'Éden du Voyageur où elle se ressème. Ses fleurs orange s'épanouissent en fin d'hiver puis en août, elles assurent alors un original contraste avec le mauve des Dahlia.






Centaurea ragusina, découverte l'an dernier au jardin botanique de Genève, la petite bouture s'est bien développée au soleil dans un massif surélevé. Un des plus gris de tous les feuillages. Floraison jaune en juin, résiste très bien à la séchersse, et au gel jusqu'à -15°C.


Passiflore 'Coral glow', frileuse mais conquérante, floraison de juin à Noël.






Crassula exilis ssp. schmidtii et Aeonium arboreum 'Schwarzkopf', le 1er vient d'Afrique du Sud et fleurit en août/sept. Le second est le cultivar d'un genre botanique présent dans plusieurs îles de Macaronésie. Plante très frileuse (-2°C) mais qui se plaît très bien en pot.




Prochaines visites Mercredi 20 sept et dimanche 24 à 10h30, réservation: 02 97 31 63 37

Aucun commentaire:

Publier un commentaire