samedi 12 mars 2016

A la découverte des plantes des Açores (3ème partie)


Voici maintenant quelques plantes remarquables des trois jardins visités à Sao Miguel.

Jardin botanique José do Canto (Punta Delgada), 6 hectares paysagés en centre ville, créé à partir de 1850. Entrée 3,5€
Ficus macrophylla

Un impressionnant Ficus macrophylla, un autre arbre australien qui présente de lages contreforts sinueux à sa base.
Un magnifique Agathis robusta, un arbre du Queensland en Australie, son écorce colorée est attractive toute l'année. Les indigènes le nomment kauri, il pousse également en Nouvelle Zélande. C'est sans doute pour avoir enfreint le tabou qui entoure ces arbres que Marion Dufresne a été tue par les Maori à Bay of Island comme le rappelle dans mon livre « Le tour du monde dans son jardin » au chapitre sur le Phormium.
 

Acmea Ingens, un arbre de Nouvelle Zélande qui donne en hiver des fruits rouges semblables à de petites pommes.

Sorocea bonplandi, dédié à Aimé Bonpland, qui a herborisé en Amérique avec Alexandre von Humboldt entre 1799 et 1804. Les aventures de ces 2 personnages hors du commun sont évoquées dans mon livre « Le tour du monde dans son jardin » aux chapitres Oranger du Mexique et Orchidées.

Rhopalostylis sapida, le seul palmier endémique néo zélandais à la surprenante floraison rose fin janvier.


Tous les détails sur le site du jardin : http://www.josedocanto.com/sobre-about/





Piscine d'eau ferrugineuse à 38°C
Parque Terra Nostra, Furnas ;

 
15 hectares dont une moitié paysagée dans la station thermale de Furnas, à 700m d'altitude. Crée à partir de 1775 par un commerçant de Boston, Thomas Hickling, consul honoraire à Sao Miguel. Plusieurs bassins permettent de se baigner dans une eau ferrugineuse à 35°C. Entrée 6€ (Ne pas oublier sa serviette)

 
fleur Metrosideros

Doryanthes exelsia et Cyathea
Dans l'entrée, un énorme Metrosideros robusta de Nouvelle Zélande dont des enchevêtrements de racines aériennes pendant des branches deux splendides bosquets de Strelizia gigantea (Afrique du sud) qui fleurissent de la fin de l'hiver au début de l'été. Un peu plus loin, contre la résidence du créateur, un Doryanthes exelsia d'Australie (NSW) lance à plus de 3m de haut ses énormes inflorescences pourpres en février.

Camellia reticulata 'Frank Hauser'

A cette date également la collection plusieurs centaines de Camellia japonica et reticulata sont en fleurs. Les C. reticulata sont peu plantés en Europe, ils ont pourtant la particularité de posséder des fleurs beaucoup plus grosses que les autres Camellia.

Wollemia nobilis et Cycas
 

Le Jardin des Cycacées est particulièrement bien paysagé dans une petite vallée abritée. Il possède un Wollemia nobilis de près de 2m.

 
Le jardin de fougère est lui aussi majestueux avec un bassin en son centre. Les Dicksonia antartica dépassent les trois mètres ainsi que plusieurs Cyathea. On y trouve une bonne cinquantaine de fougères variées ;

Achmea 'Del Mar'

Le jardin des Broméliacée est bien fleuri en hiver, notamment par les Aecmea.
Vireyas
Encore un parterre original, celui des Vireyas, des Rhododendrons de Malaisie qui fleurissent pratiquement toute l'année dans des colories orangées, jaunes et crèmes. Leurs fleurs sont plus petites et groupées. Le Vireya est un rhododendron lépidote (avec des écailles). Le botaniste allemand Blume à un pharmacien français J. Virey (découvreur de l'horloge biologique en 1814). Réservés chez nous aux serres chauffées, ils ne supportent pas le moindre gel!

Chusquea coronalis, un bambou cespiteux (qui ne drageonne pas) d'Amérique centrale, très élégant, résiste à -7°C. Dans ce jardin, les bambous sont soit isolés sur des tertres soit cerclé par une petite tranché, une astucieuse alternative au feutre anti-racine, mais des plantes moins luxuriants.


Plus de détails sur: www.parqueterranostra.com/



Jardin de l'Université ;6.000m² en centre ville de Punta Delgada. Entrée libre
Moins soigné que les précédents mais avec quelques plantes forts intéressantes.
Pandanus Tectorius
Pandanus Tectorius de Madagascar, 5m de haut et couvert de fruits en hiver.

Phitolaca dioica, le raisin d'Amérique bien connu, mais en arbre, et quel arbre ! 5M de haut et 10 de large, caduc, il met ses premières feuilles en févier et les fleurs arrivent presque en même temps.


Phitolaca dioica
L'oiseau de paradis de ce jardin est le Stretlizia nocolai, une espèce arborescente (5/6m) qui fleurit blanc au printemps. La page 229 du livre Le tour du monde dans son jardin consacre un chapitre à cette fleur extraordinaire dont les anthères au cœurs des 2 pétales bleus atteignent 5cm, les plus longues du règne végétal
Fleurs Stretlizia nocolai








Pour plus informations ou commander le livre, cliquer ici

 





Aucun commentaire:

Publier un commentaire