mardi 13 septembre 2016

Comment garder un beau jardin par temps sec.


Voici quelques images de l’Éden du Voyageur en août et septembre dont certaines prises par Frédéric Chehu, un photographe professionnel passionné de jardin et qui vit à Belle-Île une partie de l'année.
 
Je dispose de réserves d'eau reliées aux gouttières des mes (nombreuses) cabanes ; mais elles sont à sec depuis fin juillet.

Mon puits de 3,5 m a tenu jusqu'à fin juillet, depuis, il donne un demi-mètre cube tous les soirs. Cela suffit pour un tiers du jardin, je fais donc une rotation.
La mare est alimentée par les gouttières de la maison, le niveau a baissé mais reste suffisant pour les nénuphars.
Calcéolaire jaune, Perowskia bleu et Rosa chinensis mutalis
 
 
 Je n'arrose que la partie principale de la pelouse (3000m²), celle qui sert d'écrin aux grands massifs.
Beaucoup de mes allées sont en écorces, parfois végéralisées avec Phylla canescans, une verbénacée sud-américaine très résistante et qui fleuri tout l'été (rusticité -12°C).
 
J'ai épandu de l'engrais liquide sur cette pelouse, (à l'arrosoir) fin juin et mi-juillet, depuis, je l'arrose une fois par semaine.
 
Tous mes massifs sont paillés avec du broyat tout venant mais âgé de plus d'un an, donc composté. Le broyat frais pompe l'azote du sol pour se transformer en humus, je le réserve aux allées et l'entend ensuite autour des plantes.
Cassia floribunda jaune, Halimium lasianthum à feuillage gris et bruyères.

L'Eden du Voyageur possède des massifs composées essentiellement d'arbustes à fleurs peu exigeant en eau. De plus, parmi eux figurent un grand nombre de Légumineuses et autres plantes qui apportent de l'azote au sol ( Genêt, Cassia, Mimosa, Sesbania, Pittosporum, Céanothe) ou vivant en symbiose avec des champignons (Bruyères, Arbousier, arbres fruitiers et d'ornement).

 
Sesbania punicea, Fabacée sud-américaine et abeille charpentière

Cela dit, comme le rappelle ce proverbe Touareg : « Ce n'est pas l'eau qui fait le jardin, c'est le jardinier ».










 


Les visites su jardin se poursuivent jusqu'à fin septembre.


Pour en savoir plus sur les plantes et les Touaregs, consultez mes livres aux éditions Géorama: "Le Tour du mode dans son jardin" et "Proverbes Touaregs"
 




Aucun commentaire:

Publier un commentaire