vendredi 5 octobre 2018

Un arboretum à l’Éden du Voyageur


Avec Angeline, qui vient d'obtenir son diplôme d'architecte du paysage, nous avons acquis un terrain de 5000 m² attenant au jardin. L'étude d'incidence Natura 2000 ayant été favorable, le dossier a été envoyé à la Préfecture pour validation.
L'idée serait de planter une trentaine d'arbres aux fruits non convoités par les oiseaux le long de deux arcs de cercles en périphérie du terrain afin d'être à l'abri du vent et de maintenir l'espace de prairie permanente, précieuse ressource écologique.
Les arbres envisagés sont des Noisetiers, Noyers, Châtaigniers, Amandiers, Cognassiers, Plaqueminiers, Pacaniers, Mûriers ainsi que des Grenadiers, Argousiers et Arbousiers. Les fruits de ces arbres, soient parce qu'ils sont secs, soient parce qu'ils sont chargés de tanins, sont peu attrayant pour les oiseaux. Ces plantations permettront de tester les fruitiers capables de produire sur l'île et pourront constituer un apport de ressources locales. Ce projet qui comprendra également un potager expérimental.
Une retenue d'eau pour l'irrigation est également prévue dans la partie basse du terrain qui recueille les eaux pluviales de la zone supérieure.
Une demande d'achat d'un autre terrain, attenant mais mieux protégé du vent et propriété de la commune de Sauzon, a été faite par M.Damblant à la mairie en avril dernier et reste en attente de réponse.

Quelques arbres peu connus prévus pour notre Arboretum de Bordery.

Le Pacanier (Carya Illinoensis) de la famille des noyers, un arbre à croissance rapide qui donne de délicieux fruits secs (noix de pécan). Il est peu exigeant, car ses racines pivotantes ont la capacité d’aller chercher l’humidité et les nutriments nécessaires profondément dans le sol.
 



Diospyros virginiana, plaqueminier de Virginie (de la famille des ébénacées), originaire sud des États-Uni Il a été rapporté en France par l'amiral Barrin de la Galissonière en 1755.
Ses fruits globuleux qui, une fois mûrs, passent du vert à l'orange violacé restent accrochés à l'arbre même après la chute des feuilles. Leur goût plus fin que celui du kaki de Chine



Argousiers (Hypophae rhamnoides) Eléagnacées, arbuste buissonnant et touffu à grand développement. Ses racines abritent un champignon symbiotique, visible par de petites boursouflures brunes, qui lui permet de capter l'azote de l'air. Cela lui permet d'enrichir les sols pauvres en azote et dans les sols pauvres. Très résistant, ses fruits oranges donnent des confitures, des compotes ou des jus riches en vitamine C. 

Certains connaissent peut-être les splendides plaqueminiers de Chine (diospyros kaki) de Kerloréal

Aucun commentaire:

Publier un commentaire