vendredi 31 août 2018

Éden du Voyageur, un jardin très fleuri en fin d'été

Le bassin avec berge humide exubérante
Pour présenter des plantes qui aiment la fraîcheur, il faut que la rive arrière du bassin soit plus basse. De ce fait le sol profite du surplus de l'eau et permet aux plantes de s'épanouir au mieux.
Nympheas hybrides roses et Nymphaea 'Odorata Sulphurea Grandiflora' , le premier est un classique qui est bien mis en valeur par le jaune, originair d'Amérique.
Les Persicaria orienralis assurent une floraison en épis rouge-brique tout l'été. Persicaria Microcephala 'Red Dragon', sur la droite, une polygonacée cousine européenne de la 1ère dont les tiges rouges et les racèmes de fleurs blanches sont similaires à ceux du sarrasin, un autre cousin dont la farine sert pour la fabrication des galettes bretonnes. En août, les hybiscus des marais (Hibiscus moscheutos ), natif de Louisiane complète le festival de couleurs.
La scène est dominée par les Eupatorium purpureum de l'est de l'Amérique du Nord, de la famille des marguerites et très mellifères. Ils fleurissent de juillet à octobre.

Deux associations fleuries pour sol sec
1/En fond, le Cassia floribunda, de la famille des légumineuses, donc capable de capter l'azote atmosphérique et de le transformer en azote minéral.grâce à des champignon hébergés dans des nodules des racines. Cet azote devient disponible dans le sol pour les plantes voisines qui en profitent et fleurissent même par temps sec.
C'est le cas des rosiers fleurette et Pénélope.
2/Le bleu du Perovskia atriplicifolia 'Blue Spire' d’Afghanistan est mis en valeur par le rose des Pelargonium. d'Afrique du Sud
Un massif exceptionnel
Peu de jardin au nord de la Loire possèdent cette année un tel massif car ces plantes détestent le froid et malgré les gelés à -6°C de fin février, elles ont résisté à l’Éden du Voyageur.
Plumbago capensis, bleu ; Leonotis leonurus, orange et Leucadendron 'Safari sunset' aux bractées rouges, 3 sud-africaines frileuses mais à l’irremplaçable floraison de fin d'été.
Pour le compléter, l'irrésistible association : Agapanthe et Amaryllis belladona, encore 2 sud-africaines.



Les secrets pour réussir la culture de toutes ces magnifiques plante, ainsi que leur histoire dans le livre de Michel Damblant, Le Tour du Monde dans son Jardin aux Éditions Géorama
Horaires des visite guidées du jardin
Éden du Voyageur au 02 97 31 63 37









Aucun commentaire:

Publier un commentaire